Nouveau fer de lance dans l’économie verte, la production de véhicules électriques s’est considérablement développer ces dix dernières années. Nombre de pays investissent massivement dans le secteur et le conflit russo-ukrainien a créé une volonté d’indépendance concernant les zones de production, c’est ainsi que les entreprises Taïwanaises se retrouvent à investir elles-mêmes dans des usines au quatre coin du monde.

Taïwan et le Japon envisagent une collaboration dans les secteurs des véhicules électriques et de l’électronique

Les fournisseurs taïwanais de véhicules électriques et les constructeurs automobiles japonais vont étudier ensemble les tendances évolutives du marché indien.

Il est intéressant de noter que Taïwan et le Japon ont décidé de travailler ensemble dans le domaine des véhicules électriques et de l’électronique afin d’explorer les possibilités de collaboration. Dans un premier temps, le Conseil de développement du commerce extérieur de Taïwan (CDCET) et l’Organisation Japonaise du Commerce Extérieur (OJCE), avec le soutien de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Japon en Inde (CCIJI), organisent le 18 mai un séminaire en ligne sur la coopération industrielle.

L’objectif de ce webinaire est de fournir une plateforme aux entreprises japonaises et taïwanaises pour communiquer avec l’industrie des véhicules électriques et électroniques, de permettre aux fournisseurs taïwanais de véhicules électriques et aux constructeurs automobiles japonais de se connaître, et de lancer des réunions pour les deux parties afin d’en savoir plus sur les prochaines tendances du marché indien.

Le CDCET est la principale organisation de promotion commerciale à but non lucratif de Taïwan. Parrainée par le gouvernement et les organisations industrielles, Le CDCET aide les entreprises à étendre leur portée mondiale. L’OJCE est une organisation gouvernementale qui œuvre à la promotion du commerce et des investissements mutuels entre le Japon et le reste du monde. Créée en 1958 pour promouvoir les exportations japonaises à l’étranger, l’OJCE s’est recentrée au XXIe siècle sur la promotion des investissements étrangers directs au Japon et sur l’aide aux petites et moyennes entreprises japonaises pour maximiser leur potentiel d’exportation au niveau mondial.

Depuis 2006, la Chambre de commerce et d’industrie du Japon en Inde (CCIJI) est une organisation centrale qui œuvre au bien-être des entreprises japonaises en Inde. Après avoir débuté avec une centaine d’entreprises membres en 2006, ses membres sont principalement situés à Delhi, Haryana, Uttar Pradesh et Rajasthan.

Une production taïwanaise qui s’implante dans les Hauts-de-France

Sur le sol français c’est encore Taïwan à travers l’entreprise ProLogium qui est impliquée dans l’implantation d’une usine de production de batterie pour véhicules électriques. Emmanuel Macron s’est rendu le 12 mai sur le port de Dunkerque pour en effectuer l’annonce. C’est 5.2 milliards qui vont être investit dans cette giga-usine qui ouvrira à l’horizon 2026.

ProLogium qui a déjà une première usine en fonctionnement à Taïwan veut devenir incontournable sur le sol européen et français. Dunkerque est devenu d’ailleurs l’enjeu d’une concurrence dans le développement des batteries pour véhicules électrique avec Verkor une entreprise française qui s’implante aussi au même endroit.