Accueil CCI L’Inde et le Royaume-Uni signent un accord commercial pour booster les secteurs...

L’Inde et le Royaume-Uni signent un accord commercial pour booster les secteurs du textile et de l’informatique

 Le tapis rouge a été déroulé au Gujarat pour l’arrivée du Premier ministre britannique Boris Johnson ce jeudi 21 avril. C’est la première fois qu’un Premier ministre britannique se rend dans cet état du centre-ouest indien, en visite officielle. Alors que des discussions sont en cours en vue d’un accord de libre-échange (ALE) entre le Royaume-Uni et l’Inde, les secteurs du textile et des technologies de l’information du Gujarat espèrent que cela ouvrira une fenêtre d’opportunité pour les acteurs indiens.

Selon les estimations du UK India Business Council (UKIBC), le commerce bilatéral entre l’Inde et le Royaume-Uni s’élevait à 24 milliards de livres sterling dans la période pré-Covid. Cependant, selon les responsables de l’UKIBC, les deux pays ont convenu d’augmenter le commerce bilatéral à 50 milliards de livres sterling.

Lors d’une interaction virtuelle, le directeur général de l’UKIBC, Kevin McCole, a déclaré : «L’ALE ouvrira de nombreuses autres opportunités pour stimuler le commerce bilatéral entre les deux pays. Les entreprises basées au Royaume-Uni peuvent établir une base de fabrication en Inde dans le cadre de l’initiative « Make in India » et exporter depuis ce pays. Les entreprises indiennes bénéficieront également de tarifs douaniers réduits pour exporter à partir de l’Inde.»

Un nombre conséquent de gujaratis vivent au Royaume-Uni et constituent la plus grande communauté indienne du pays, selon les estimations de l’industrie. «Après le Brexit. L’Inde a de fortes chances d’augmenter ses exportations vers le Royaume-Uni et l’ALE sera un catalyseur. Cela est particulièrement vrai pour des secteurs tels que l’informatique et les technologies de l’information, ainsi que pour le textile», a déclaré Pathik Patwar, premier vice-président de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Gujarat (CCIG).

Des sources industrielles ont indiqué que les fabricants de textiles basés au Gujarat sont déjà confrontés à une forte concurrence de la part de leurs homologues du Bangladesh et du Vietnam, ces deux pays bénéficiant d’accords de libre-échange avec l’UE et d’autres pays.

«La compétitivité des fabricants indiens en termes de coûts diminue sur le marché de l’exportation, il faut ouvrir de nombreuses opportunités pour les fabricants de textiles du Gujarat à travers la chaîne de valeur», a déclaré un responsable de la Chambre de Commerce.

Quitter la version mobile