Si les aides de l’État ont permis au Tribunal de Commerce de Côte d’Or d’enregistrer une diminution de 28% de liquidation judiciaire, les entreprises pourraient être dans une situation catastrophique dans un second temps selon Xavier Mirepoix à la tête de la CCI 21.

La situation parait paradoxale quand on voit d’un coté la crise inédite qui frappe le monde entier et qui touche tous les corps de métiers et de l’autre côté un recul de 28% des dépôts de bilan en Côte d’Or, mais le Président de la CCI Dijonnaise tient à empêcher tout euphémisme : «Les entreprises sont encore sous perfusion grâce aux aides de l’Etat et des collectivités, à ce titre à un moment donné il faudra rembourser les dettes, les emprunts, et notre crainte c’est que les dépôts de bilan arrivent en masse à ce moment-là.»

«C’est quand il faudra rembourser les emprunts que la situation deviendra réellement compliquée»

Le paradoxe est énorme sachant que la plateforme téléphonique « ça va patron ?« , lancée à l’automne par la CCI Côte d’Or fait choux blanc avec un nombre d’appel très limité : «On a très peu de demandes, mais on suppose qu’elles vont arriver. La raison, c’est les aides, je le disais, mais aussi la résilience des patrons. Ils se battent, sont volontaires et combatifs. Il n’empêche que quand on discute séparément, le moral n’est pas là» insiste le Président de Chambre expliquant que le dispositif durera tout le long de l’année 2021.

Xavier Mirepoix rappelle ô combien l’année écoulée fut difficile et à quel point 2021 le sera pour l’hôtellerie, la restauration, la culture ou encore le sport. Mais selon lui c’est bel et bien «quand il va falloir commencer à rembourser les prêts, quand l’URSSAF va appeler les cotisations, les ennuis vont commencer. La générosité de l’Etat et des collectivités territoriales est importante, mais jusqu’à quel point ? Toute l’année 2021 va être difficile. D’autant qu’on nous reparle encore de re-confinement» s’inquiète le Président de la CCI 21.