Accueil CCI Le commerce entre le Cambodge et les Etats-Unis augmente de 32 %

Le commerce entre le Cambodge et les Etats-Unis augmente de 32 %

 Le commerce bilatéral entre le Cambodge et les Etats-Unis au cours des 11 premiers mois de 2021 a atteint 8,396 milliards de dollars, soit une augmentation de plus de 32,1 % par rapport aux 6,355 milliards de dollars de la même période de l’année précédente, selon les données du Bureau du recensement américain (USCB) du 10 janvier.

L’excédent commercial global du Cambodge avec les États-Unis au cours de cette période a augmenté de plus de 33,3 % en glissement annuel, passant de plus de 5,730 milliards de dollars à 7,6401 milliards de dollars.

Pour le seul mois de novembre 2021, les échanges entre les deux pays se sont élevés à près de 826 millions de dollars. Ce mois-là, l’excédent commercial du Cambodge avec les États-Unis a gonflé de près de 58 % pour atteindre 762,7 millions de dollars, contre 483,5 millions de dollars en novembre 2020.

Hong Vanak, directeur de l’économie internationale à l’Académie royale du Cambodge, a fait valoir que la crise du Covid-19 n’avait pas laissé de traces importantes dans le commerce du Cambodge avec les États-Unis.

Il a déclaré que «le commerce entre les deux pays continue de croître chaque année, grâce, entre autres, à des relations économiques solides, au traitement préférentiel accordé dans le cadre du système de préférences généralisées (SPG) des États-Unis, ainsi qu’à la qualité souhaitable et à la livraison rapide des marchandises cambodgiennes, notamment des produits liés au textile tels que les vêtements.»

L’économiste a estimé que la sortie du Cambodge du statut de pays moins avancé (PMA) n’aurait pas d’impact significatif sur les relations bilatérales, et s’est dit optimiste quant à la volonté des États-Unis de soutenir les progrès du Royaume.

«Quoi qu’il en soit, si, à un moment donné, les États-Unis retirent au Cambodge les avantages du PMA, ce ne serait pas un problème majeur selon moi, car le Royaume serait alors capable de se débrouiller seul et de se classer parmi les pays à revenu moyen inférieur», a-t-il insisté.

Le vice-président de la Chambre de Commerce du Cambodge, Lim Heng, a déclaré que l’augmentation du commerce avec les États-Unis était également influencée par l’instabilité politique et les crises plus graves de Covid-19 dans d’autres pays, poussant les acheteurs à détourner leurs commandes vers le Cambodge, à partir de marchés tels que la Birmanie, le Bangladesh et le Vietnam.

En revanche, Lim Heng estime que la perte de l’accès en franchise de droits et d’autres avantages commerciaux dans le cadre du SPG serait une véritable source d’inquiétude pour les investisseurs du Royaume, qui considèrent ce régime comme un moteur de croissance pour le commerce.

Mais que le Cambodge continue ou non à bénéficier de préférences dans le cadre de ce système, «nous espérons qu’un accord de libre-échange bilatéral entre le Cambodge et les États-Unis sera conclu à l’avenir, et qu’il viendra s’ajouter aux nombreux pactes commerciaux régionaux et bilatéraux que le Cambodge a déjà conclus», a déclaré le vice-président de Chambre.

Les exportations cambodgiennes vers les États-Unis comprennent principalement des vêtements, des chaussures, des articles de voyage, des bicyclettes et des composants électroniques, tandis que les principales importations comprennent des automobiles, des machines, des produits électroniques et pharmaceutiques, selon le ministère du Commerce.

Le commerce bilatéral entre le Royaume et les États-Unis a dépassé 6,906 milliards de dollars en 2020, soit une hausse de plus de 18,0 % par rapport à 5,851 milliards de dollars en 2019, selon les derniers chiffres révisés de l’USCB indiqués le 10 janvier. L’excédent commercial du Cambodge avec les États-Unis a augmenté de 28,93 % pour atteindre 6,2185 milliards de dollars en 2020, contre 4,8232 milliards de dollars l’année précédente, selon les statistiques ajustées de l’USCB.

Quitter la version mobile