Accueil CCI La Libye veut améliorer ses relations commerciales avec la France et l’Europe

La Libye veut améliorer ses relations commerciales avec la France et l’Europe

 S’exprimant lors du Forum d’affaires franco-libyen, au siège du MEDEF à Paris, Mohamed Raied (ndlr : photo), chef de l’Union Générale des Chambres de Commerce Libyennes, a souligné que la Libye est plus disposée que jamais à accroître ses relations avec la France et l’Europe d’une manière qui sert toutes les parties.

Mohamed Raied a appelé à l’augmentation des échanges économiques et commerciaux et à la suppression de leurs obstacles, notamment la reprise du travail au consulat à Tripoli et la délivrance de visas pour les citoyens libyens, comme c’est le cas pour plusieurs autres ambassades de pays amis à Tripoli. Il a également demandé que des mesures soient prises pour encourager les entreprises françaises à revenir et à travailler en Libye.

Mohamed Raied a donné un bref aperçu de la situation économique en Libye et des grandes possibilités de coopération avec la France dans de nombreux domaines, compte tenu notamment des capacités et des ressources de la Libye et du développement dont elle a besoin dans divers secteurs.

Il a souligné la possibilité d’une coopération pour contribuer à la production d’énergie solaire et pour répondre au problème des prix élevés de nombreux produits de base en Libye qui ont été affectés par la crise économique en ouvrant des lignes d’approvisionnement de sociétés françaises produisant des produits de base.

Mohamed Raied a mis l’accent sur l’économie numérique et a évoqué la participation de la Libye à de nombreux forums internationaux, soulignant l’importance d’intensifier la coopération dans ce domaine. Il a également souligné que la Libye est ouverte à l’expérience française dans les domaines du transport, des infrastructures, de l’éducation, de l’industrie et du commerce.

La Lybie et la France entretiennent des relations diplomatiques de longue date

Les participants libyens à l’événement comprenaient un grand nombre de membres de la Chambre franco-libyenne, la National Oil Corporation (NOC), plusieurs directeurs de compagnies pétrolières, des hauts fonctionnaires de la General Electricity Company of Libya (GECOL), la Telecom Holding Company, des représentants de banques libyennes en Europe, plusieurs avocats en France, plusieurs chefs d’entreprises et d’organismes ayant des activités commerciales et de services en Libye, et plusieurs chefs d’entreprise.

Du côté français, Philippe Gautier, directeur général de MEDEF International et Jérôme Barthe, Président de la Chambre de commerce franco-libyenne, le directeur du dossier Moyen-Orient et Afrique du Nord au Trésor français, et la participation de près de soixante chefs d’entreprise français actifs dans plusieurs domaines.

L’événement était organisé par le Mouvement des entreprises de France (MEDEF) et la Chambre de commerce franco-libyenne. Il était coprésidé par Philippe Gautier, directeur général de MEDEF International et Jérôme Barthe, président de la Chambre de commerce franco-libyenne. Le MEDEF est la plus grande fédération d’employeurs en France, créée sous un autre nom (CNPF) en 1946. Il compte plus de 750 000 membres, dont 90 % sont des PME de moins de 50 salariés.

Quitter la version mobile