Accueil CCI La Chambre de Commerce américaine au Qatar organise un diner d’affaires

La Chambre de Commerce américaine au Qatar organise un diner d’affaires

 Le ministre de la Municipalité, Abdullah bin Abdulaziz bin Turki Al Subaie, a pris la parole lors d’une réception organisée par le Conseil des affaires américano-qatarien et la Chambre de Commerce américaine, afin de promouvoir les relations économiques entre les deux pays.

Le Conseil des Affaires américano-qatarien (CAAQ) et la Chambre de Commerce américaine se sont associés pour organiser une réception et un dîner d’affaires en présence du ministre de la Municipalité, et du ministre d’État et Président du conseil d’administration de l’Autorité des Zones Franches du Qatar, Ahmad bin Mohammed Al Sayed.

L’événement s’est déroulé au siège de la Chambre de Commerce américaine à Washington, en présence de membres de la Chambre et du CAAQ, de représentants du secteur privé et du gouvernement, des délégations accompagnant les deux ministres et de la communauté des affaires au sens large.

Le ministre Al Subaie a déclaré : «L’État du Qatar chérit ses relations avec les États-Unis. Les entreprises américaines sont des partenaires du développement du Qatar depuis des décennies. De nombreuses nouvelles opportunités apparaissent dans le domaine de la sécurité alimentaire, des infrastructures et dans de nombreux autres domaines, et le Qatar se félicite de la participation américaine.»

Les États-Unis et le Qatar entretiennent de fortes relations depuis des décennies

Khush Choksy, vice-président principal aux Affaires du Moyen-Orient et de la Turquie à la Chambre de commerce américaine, a déclaré : «Le Qatar est un allié et un partenaire essentiel des États-Unis, et la relation commerciale fait partie intégrante de ce partenariat. Les opportunités offertes au secteur privé au Qatar sont très variées et, avec le 50e anniversaire des relations diplomatiques entre les États-Unis et le Qatar cette année, nous sommes convaincus que le commerce et les investissements américains avec le Qatar continueront de croître dans tous les secteurs de l’économie, du numérique aux soins de santé en passant par les infrastructures et tout ce qui se trouve entre les deux.»

Mohammed Barakat, directeur général et trésorier du conseil d’administration de la CAAQ, a ajouté : «Les États-Unis ont été un partenaire clé dans les objectifs ambitieux du Qatar en matière de durabilité accrue, de mobilité, de gestion de l’environnement, de sécurité alimentaire et de développement des infrastructures. Comme le Qatar s’efforce en permanence d’employer les technologies les plus innovantes, nous prévoyons que de nombreuses entreprises américaines profiteront des projets du Qatar dans ces domaines, notamment grâce aux installations et aux incitations attrayantes offertes par l’Autorité des Zones Franches du Qatar (AZFQ).»

La Coupe du monde de la FIFA Qatar 2022 a suscité une vague de développement des infrastructures dans le pays, et devrait attirer 1,5 million de visiteurs à Doha et générer des milliards de revenus pour l’économie qatarienne. La durabilité et la gestion de l’environnement sont les forces motrices du tournoi à venir, le Qatar s’engageant à accueillir la première Coupe du monde de la FIFA neutre en carbone. De même, le recyclage de certaines parties des huit stades construits pour le tournoi, ainsi que des déchets de consommation générés pendant le tournoi, devrait permettre d’établir de nouvelles références mondiales en matière de réduction des déchets.

Le Qatar est un investisseur clé dans le secteur agricole aux États-Unis, avec de gros investissements dans la production de produits laitiers et de matières premières. Fort d’un développement rapide de son secteur agricole national, le pays cherche à utiliser sa situation géographique stratégique, les récentes mises à niveau de ses infrastructures portuaires et ses incitations commerciales attrayantes pour devenir un centre régional de transformation à valeur ajoutée de produits alimentaires et agricoles, avec de nombreuses possibilités d’implantation dans les installations de l’AZFQ.

Fin 2021, l’AZFQ a signé un accord avec Aspiration, un leader mondial basé aux États-Unis dans le domaine de la durabilité en tant que service, afin d’élargir l’accès aux services de durabilité dans la région, conformément aux efforts de l’AZFQ pour développer les premières zones franches nettes zéro au monde, et dans le cadre d’une collaboration plus large avec Aspiration. L’AZFQ a défini sa stratégie de durabilité dans le but de devenir le groupe de zones franches le plus durable au monde.

Les liens commerciaux bilatéraux entre les États-Unis et le Qatar continuent de se solidifier, l’ensemble de leurs relations économiques dépassant 200 milliards de dollars à partir de 2019. Les États-Unis sont le plus grand investisseur étranger direct du Qatar avec un total de 110,6 milliards de dollars d’IDE et constituent la plus grande source unique d’exportations vers le Qatar avec 6,5 milliards de dollars de marchandises en 2019. Aujourd’hui, plus de 850 entreprises américaines sont présentes au Qatar.

Quitter la version mobile