Accueil ANALYSES Climat des affaires : Légère baisse pour le mois d’avril selon l’Insee

Climat des affaires : Légère baisse pour le mois d’avril selon l’Insee

 En cette fin de mois d’avril, l’Insee tire un premier bilan et signale que malgré un niveau qui reste élevé, le climat des affaires recule pour le 4ème mois consécutif, tandis que le climat de l’emploi perd, lui, 2 points.

L’indicateur se base sur les réponses des chefs d’entreprises dans les principaux secteurs d’activités et signale une baisse d’un point faisant tomber l’indice à 108 points pour le mois d’avril. L’Insee rappelle que ce chiffre est bien au dessus de la moyenne de longue période qui est de 100 points, ces variations sont de toutes manières naturelles tant les perspectives restent bonnes.

Les industriels se déclarent «moins optimistes sur la demande globale et étrangère prévue pour les trois prochains mois», souligne l’institut statistique, qui fait état d’une «légère diminution des tensions sur l’appareil de production».

En 17 ans, l’indicateur a atteint son plus haut niveau dans le commerce de détail et l’industrie

Le climat des affaires a baissé dans le commerce de détail et dans l’industrie là où l’indicateur avait atteint son plus haut niveau en 17 ans en début d’année selon l’institut statistique qui précise que «les goulots de production se desserrent après avoir augmenté continûment depuis fin 2016 et atteint en janvier 2018 un niveau proche de celui d’octobre 2000».

Dans le secteur du bâtiment le climat des affaires est lui resté stable avec des améliorations au niveau de la trésorerie tandis que les carnets de commandes régressent légèrement. Dans le secteur des services, le climat est tout aussi stable, en détail ça baisse dans le transport routier et l’immobilier et ça monte dans l’information et la communication.

Le climat de l’emploi baisse et se situe à 109 points, soit une baisse de deux points par rapport à mars 2018 précise l’Insee. Cette baisse reste faible et ne fait pas craindre à l’heure actuelle à l’institut statistique une chute de l’économie française.

Quitter la version mobile