ATOO : Multi-formats, simplicité et certification, nos solutions de caisse enregistreuse répondront à tous vos besoins

1642

                   

Atoo pour un encaissement sans faille

Fondée en 2002, la société Atoo a mis au point un logiciel d’encaissement de haute tenue. Découvrez la société Atoo, sa culture et son logiciel LEO2 NF525

Spécialiste du logiciel d’encaissement et de gestion de commerces, le logiciel LEO2 a été créé en 2006 par la société française Atoo. En 2014, le logiciel de caisse enregistreuse était certifié NF525. La simplicité et l’efficacité de LEO2 en ont fait un véritable best-seller des logiciels de caisse chez les restaurateurs et les boulangers. Aujourd’hui, près de 11 000 commerces utilisent LEO2.

Depuis 2014, son logiciel est également commercialisé en Angleterre.

créée par un informaticien de terrain

Christian Coquidé est le créateur de la société Atoo. Il est un fin connaisseur des caisses enregistreuses tactiles. Depuis 1985, Christian Coquidé travaille dans le secteur de l’encaissement informatisé. Développeur depuis 1982, il commence à travailler sur des programmes de caisse en 1985. Après un parcours dans l’informatique, il devient en 1996 technico-commercial chez des revendeurs jusqu’en 2001. Il opère sur le terrain auprès des clients. Grâce à eux, il bâtit un logiciel au plus proche de leurs besoins et de leurs attentes. LEO2 sortira en 2006. Le logiciel LEO2 et les produits annexes (douchette, imprimantes, caméra, etc) sont installés par un revendeur sur une caisse (un PC). Le revendeur assure le service après-vente.

LEO2 NF525 : une caisse PC Windows

Les caisses constituées sont dites de format non propriétaire (PC Windows).

Elles disposent de nombreux atouts :
– elles donnent notamment au client la possibilité de modifier son matériel et de le mettre à jour quand il le souhaite. Tout le matériel est évolutif : le logiciel, l’écran et le PC. La caisse propriétaire, elle, ne permet pas à un restaurateur, par exemple, de changer de logiciel en conservant son matériel. Elles proposent moins de souplesse ;
– les caisses PC, par ailleurs, disposent d’Internet. On peut donc éventuellement surfer entre deux clients, partager son menu sur les réseaux sociaux et assurer tout acte commercial nécessaire. «Les restaurateurs, les boulangers recherchent les solutions les plus flexibles et  »évolutives » possible», racontent Alexandre et Lydia, revendeurs.
– Aujourd’hui on peut utiliser un ordinateur portable comme caisse enregistreuse ou encore une tablette. Cela dépend de vos besoins.

 

Découvrez-en davantage en allant sur : ATOO LEO2

Article précédentMagellan : Comment ouvrir un compte bancaire professionnel à l’île Maurice ?
Article suivantLe Président chinois Xi à la rencontre de chefs d’entreprise américains